GINO BARTALI, LE HÉROS CYCLISTE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE

Remco Evenepoel aura 24 ans le 25 janvier 2024, seulement 24 ans, et nous avons juxtaposé les palmarès - jusqu'au 24e anniversaire - des plus grands coureurs de différentes époques. Nous en arrivons maintenant au numéro sept de notre classement, Gino Bartali.

Prénom : Gino
Nom : Bartali
Nationalité : Italie
Âge : décédé le 05-05-2000 – 85 ans
Date de naissance : 18-07-1914
Lieu de naissance : Ponte a Ema
Surnoms : le Silencieux, le Pieux, le Mystique ou le Moine, en raison de sa foi catholique intense, et le Nordiste de Toscane, en raison de sa Toscane natale et de son goût pour les races flamandes.

Nous sommes très heureux de pouvoir faire revivre un instant la carrière et la vie très particulière de Bartali en dehors des courses.

Pour Bartali, tout commence en 1935 lorsqu’il remporte une étape du Giro d’Italia. En 1936 et 1937, il devient vainqueur du classement général avec respectivement trois et quatre victoires d’étape. Il remporte également le classement par points à trois reprises. En 1937, il participe également au Tour de France avec une victoire d’étape suivie d’un abandon. En 1938, il remporte le classement général et le classement de la montagne. Cette année-là, il remporte également deux victoires d’étape, dont une très particulière. Il s’offre un beau cadeau d’anniversaire le 18 juillet en remportant la 11e étape Montpellier-Marseille.

Gino Bartali © Giovanni Corrieri
Gino Bartali, 1948 Tour de France © AFP via Getty Images

La carrière de Bartali est ensuite considérablement interrompue par la Seconde Guerre mondiale. Néanmoins, il ajoute un troisième Giro à son palmarès (1946), un deuxième Tour de France (1948), deux fois Milan-San Remo et le Tour de Suisse, entre autres. En 1950, Bartali semblait même en passe de remporter sa troisième victoire dans le Tour. Mais lors de l’étape pyrénéenne de Saint-Gaudens, qu’il a d’ailleurs remportée, les choses ont mal tourné. Lors de l’ascension du col d’Aspin, des supporters menacent, crachent et se moquent des Italiens. Bartali déclara après l’inauguration à Saint-Gaudens que les deux équipes italiennes quitteraient le Tour. Et c’est ce qui s’est passé. Il est clair que sans la guerre et les nombreux incidents, le palmarès de Bartali aurait été bien différent. Mais en fin de compte, Bartali pensait que ce n’était qu’un pis-aller, car il était actif sur d’autres fronts que celui de la course.

Un héros pendant la guerre

En 1938, Bartali remporte donc son premier Tour de France. Cette victoire est une véritable affaire d’État pour les Italiens. Le dictateur italien de l’époque, Benito Mussolini, voyait dans une victoire sur le Tour une preuve de la force de l’Italie. Le fait que des Italiens puissent dominer la course cycliste la plus importante au monde était une véritable question de prestige pour le fascisme en Italie. Bartali a été gentiment contraint de dédier sa victoire à Mussolini, mais il a refusé. C’était une grave insulte à Mussolini et un grand risque pour Bartali. Mussolini venait de promulguer les lois raciales italiennes, ce qui signifiait que les Juifs perdaient leur citoyenneté et n’avaient plus aucune chance d’obtenir un emploi dans le gouvernement ou d’autres postes importants.

Gino Bartali remportant le Tour de France 1938 © Roger Viollet via Getty Images

Facteur pour les Juifs

Pendant les années de guerre, Bartali est contacté par le cardinal de Florence, l’archevêque Elia Dalla Costa. L’archevêque avait mis en place un réseau d’aide aux Juifs. Les juifs sont hébergés dans des monastères et des bâtiments de l’Église catholique. Bartali, connu pour sa formation longue et intensive, transportait ainsi de faux papiers cachés dans sa monture d’un endroit à l’autre. Lorsque Bartali était arrêté aux postes de contrôle, il était très facile de distraire les soldats en entamant une conversation sur la course. Il demandait également aux soldats de ne pas toucher à son vélo parce qu’il était réglé exactement selon ses mesures. De même, Bartoli se rendait régulièrement à la gare de Trentola en tenue de course et avec le drapeau tricolore. Cette gare était un point de passage important entre le nord occupé et le sud libéré de l’Italie. Lorsqu’il descendait de son vélo, une foule de supporters s’attroupait immédiatement autour de lui, de sorte que même la police lui accordait plus d’attention qu’à ce qui se passait à côté. Cela a permis à la résistance de faire monter clandestinement des Juifs dans un autre train qui les a emmenés dans le sud sûr.

Le statut de héros

Après la guerre, Bartali remporte une nouvelle fois le Tour de France en 1948 et cette victoire est à nouveau utilisée par les hommes politiques. Même à cette époque, le climat politique était encore très révolutionnaire après une tentative d’assassinat ratée contre le dirigeant communiste Palmiro Togliatti. Pour ramener l’unité dans le pays, le président italien Luigi Einaudi aurait supplié Bartali de remporter le Tour de France. Bartali fait ce qu’on lui demande et la victoire du Tour renforce effectivement le sentiment d’unité des Italiens. La presse italienne l’a d’ailleurs félicité après sa mort. Cependant, aucun mot n’a été dit sur ce qu’il avait fait pour les Juifs. Plus tard, cela a même été remis en question et considéré comme une belle histoire…

Nous restons donc un peu sur notre faim quant au statut de héros que Bartali avait acquis pendant la guerre et en dehors du cyclisme. Mais nous sommes sûrs d’une chose : son record cycliste restera à jamais gravé dans les mémoires !

Text: Patrick Van Gansen

Plus de nouvelles

  • LAURENT FIGNON, UNE FIGURE POUR L’ÉTERNITÉLAURENT FIGNON, UNE FIGURE POUR L'ÉTERNITÉ
    Remco Evenepoel a eu 24 ans le 25 janvier 2024, seulement 24 ans, et nous avons juxtaposé les palmarès - jusqu'au 24e anniversaire - des plus grands coureurs de différentes époques. Aujourd'hui nous arrivons au numéro 12 de notre classement Laurent Fignon
    Lire plus…
  • TOUR DE L’ALGARVE : ARRIVÉE OÙ SE TROUVE LA STATUE REMCO EVENEPOELTOUR DE L'ALGARVE : ARRIVÉE OÙ SE TROUVE LA STATUE REMCO EVENEPOEL
    Après l'impressionnante victoire au sprint de Gerben Thijssen lors de la première étape hier, c'est au tour des coureurs du classement aujourd'hui. Ils se mesureront les uns aux autres dans cette deuxième étape de 171,9 km, une première fois sur l'Alto da Foia, dont le sommet culmine à 902 mètres au-dessus du niveau de la mer.
    Lire plus…
  • VAN AERT ET EVENEPOEL CROISENT LE FER DANS LE TOUR D’ALGARVEVAN AERT ET EVENEPOEL CROISENT LE FER DANS LE TOUR D'ALGARVE
    Comme toujours en février, les courses de printemps deviennent de plus en plus intéressantes et importantes pour les sponsors et les coureurs eux-mêmes. Le Tour de l'Algarve commence aujourd'hui avec un grand nombre de grands noms au départ, tous cherchant à tester leur état de forme.
    Lire plus…
Plus d'articles