LA TERRE FERTILE DU CYCLISME SLOVÈNE

Lorsqu'on visite la belle et verte Slovénie, on est naturellement curieux, en tant qu'amateur de cyclisme, de voir si l'on peut trouver des traces de la génération actuelle de cyclistes de haut niveau. Le grand nombre de cyclistes que l'on rencontre en fin d'après-midi et pendant les week-ends montre que le cyclisme est bien vivant ici. En parcourant ce pays relativement petit mais très varié en termes de paysages, nous avons cherché un certain nombre d'endroits où se trouvent les racines des cyclistes.

Un sol fertile

Il est intéressant de noter que de nombreux coureurs sont nés à Ljubljana, la capitale, ou dans ses environs immédiats. Presque tous les coureurs connus sont originaires du triangle Ljubljana, Kranj et Kamnik. Apparemment, il y a ici un terreau cycliste très fertile. L’une des explications possibles est qu’il existe ici des clubs cyclistes très actifs qui ont une longue histoire. L’histoire socialiste du pays, dans laquelle le sport et le développement physique étaient très importants, joue certainement aussi un rôle.

Le village de Tadej Pogačar

À environ 25 kilomètres au nord de la capitale, entre les villes de Kranj et de Kamnik, se trouve le village rural historique de Komenda, qui compte environ 900 habitants et dont l’histoire remonte au 13e siècle. Il se trouve dans le bassin plat de la rivière Sava et est connu, entre autres, pour l’élevage de chevaux et d’abeilles. En entrant dans le village, nous apercevons les granges à foin et les râteliers en bois typiques de la Slovénie, les Kozolec. Au printemps et au début de l’été, les râteliers sont remplis de foin, et en automne, d’épis de maïs. La région a encore été durement touchée par la crue de la Save en août dernier. Au rond-point près de la mairie, avec un grand tilleul monumental au milieu, on peut encore voir les traces jaunes sur la route, rappelant les victoires de Tadej Pogačar sur le Tour en 2020 et 2021. On y trouve également un trio de photos de ses victoires les plus importantes. L’une d’entre elles est celle de notre Tour des Flandres en 2023. De nombreux cyclotouristes y font plusieurs fois demi-tour avant de poursuivre leur route.

Drapeaux Slovénie et Ljubljana © Rens Klaasse
Rond-point Komenda © Rens Klaasse

La montée vers Klanec

Au rond-point, au pied de la seule montée de 250 mètres vers Klanec et Cerklje, avec une pente moyenne de 4,3 %, se trouve une ruche. C’est pourquoi les cyclistes remontent la Glavarjeva cesta comme s’ils étaient piqués par une abeille. Le point culminant de 353 m se trouve juste après l’église Saint-Pierre. Les terrains entourant l’église du 18e siècle ont été conçus par le célèbre architecte Jože Plečnik. Certaines de ses œuvres ont été classées au patrimoine mondial de l’Unesco. Au sommet, je découvre qu’elle se trouve également sur le chemin cycliste de Saint-Jacques-de-Compostelle (le Kolesarska Jakobova pot Slovenija). Tadej aurait-il aiguisé ses incroyables talents d’escaladeur sur ce bouton alors qu’il n’était encore qu’un bambin ?

Klanec lui-même est un petit village agricole de quelque 250 habitants où Tadej Pogačar est né et a grandi. Prenez-en note car il existe plusieurs villages portant ce nom dans le pays. Ses parents Marjeta et Mirko y vivent toujours, tandis que Pogačar passe la majeure partie de l’année à Monaco. Au Gostilna Klanc, le seul bar/restaurant du village, la terrasse est encore très calme. Tout comme dans le village lui-même, d’ailleurs. Il n’y a aucune trace de son habitant le plus célèbre. À la dernière minute, nous voyons que chez le vendeur d’œufs de Potok pri Komenda, à quelques centaines de mètres de la maison des Pogačars, au-dessus du drapeau slovène, il y a une bannière pliée de Tadej accrochée à la rambarde du balcon. Il s’agit tout de même d’une toute petite trace.

Bien qu’il soit pratiquement invisible dans son propre village, nous l’avons croisé plusieurs fois à travers le pays dans les rues, sur de grandes affiches publicitaires pour l’eau minérale de la marque Jana, avec le texte “all the way with me” (tout le chemin avec moi).

 

La ville cycliste de Kranj et l’Étappe Slovénie par le Tour de France

Jan Polanc, Luka Mezgec, Matej Mohorič et Tadej Valjavec ont leurs racines dans cette ville. À la périphérie se trouve la piste cycliste en plein air de 400 mètres en béton, où les jeunes talents du Kolesarski klub (KK) Kranj font des tours d’entraînement dans leurs tenues vertes distinctives.

Lorsque nous cherchons l’office du tourisme sur la place de la vieille ville surélevée de Kranj, la deuxième édition de l’Étappe Slovénie du Tour de France, dont le départ et l’arrivée ont lieu à Kranj, vient de se terminer. Le bâtiment de Visit Kranj respire encore complètement l’atmosphère de cette course, qui fait partie de la série de l’Étappe organisée dans le monde entier.

L’ambassadeur Matej Mohorič a le cœur à la bonne place

Ce triple champion du monde est né à Podblica, à l’ouest de la ville de Kranj. Le village des Alpes slovènes, qui compte environ 120 habitants, se trouve à 631 m d’altitude. C’est donc là que se trouve la base de sa célèbre technique de descente. En 2021, il a rejoint le groupe des coureurs qui ont réussi à gagner une étape dans les trois grands tours. Il est l’ambassadeur de l’Étappe Slovénie du Tour de France. Les organisateurs ont fait un don de 8 000 € à la Fondation Matej Mohorič, spécifiquement pour aider les personnes les plus touchées par les inondations dans cette région en août dernier.

Kranj devient jaune le temps d’une journée

Bien que le Tour de France n’ait jamais visité la Slovénie auparavant, Kranj dégage l’atmosphère d’une véritable étape du Tour pendant l’Étappe Slovénie. Avec deux distances de 136 et 68 km, soit respectivement 2150 et 1080 hm, les participants avaient du pain sur la planche. En raison des conditions météorologiques qui ont affecté la Slovénie au début du mois d’août, la course de cette année s’est déroulée sur un parcours légèrement modifié. Le parcours a également traversé le village natal de Mohorič, où un maillot de champion slovène peint sur la route accueillait les cyclistes lors de l’ascension du Jamnik (6,7 km à 5,9 % de moyenne). C’est d’ailleurs là que se tenait le célèbre diable du tour, Didi Senft. Le vainqueur, comme lors de la première édition, est l’ex-professionnel Johnny Hoogerland, qui vit de l’autre côté de la frontière, en Autriche. La prochaine édition aura lieu les 7 et 8 septembre prochains. Toutes les informations sont disponibles sur le site https://slovenia.letapebytourdefrance.com.

Où trouver Primož Roglič ?

Il est tenu en haute estime par ses compatriotes. Non seulement en raison de ses exploits, mais aussi de son histoire extraordinaire : du sauteur à ski au champion cycliste, de zéro au sommet. Il vit, lorsqu’il n’est pas à Monaco, dans le village de Gameljne, près de Ljubljana. Son immense popularité se reflète également dans les nombreux maillots Jumbo-Visma portés par les cyclotouristes dans son pays natal. Maintenant qu’il quitte cette équipe après huit ans, la boutique en ligne de sa nouvelle équipe, Bora-hansgrohe, sera occupée par des commandes en provenance de Slovénie. À la périphérie de la ville de Kisovec, à 50 km à l’est de la capitale, se trouve le tremplin de saut à ski où Roglič a débuté sa carrière sportive. Un peu à l’extérieur du village, près du pont qui enjambe la Medija sur l’embranchement menant à la maison des parents de Primož à Stahovlje, on trouve un taureau espagnol, des anneaux olympiques en or et deux grandes plaques commémorant ses victoires au Giro (2023), à la Vuelta (2019, 2020 et 2021), aux Jeux olympiques (2021) et au championnat slovène (2020).

Primož Roglič avec le maillot rose © Sportida
Tour devil Didi Senft © L'Étape Slovenia

Regarder les héros slovènes à l’œuvre dans leur propre pays

Le Tour de Slovénie, d’une durée de cinq jours, en sera à sa 30e édition en 2024 et se déroulera du 12 au 16 juin. En raison du calendrier cycliste chargé, il ne faut pas s’attendre à ce que tous les meilleurs coureurs slovènes prennent le départ dans leur propre pays. En 2023, Matej Mohorič a remporté la dernière étape et a terminé deuxième au classement final. En 2018, il a déjà été troisième une fois. Notre compatriote Floris De Tier (Bingoal WB) a été le meilleur Belge, à la 17e place. Primož Roglič a remporté la course en 2015 et 2018 et Tadej Pogačar en 2021 et 2022. Cette course traverse l’ensemble du pays. Avec les paysages variés de la Slovénie, du plat à la haute montagne, le Tour de Slovénie offre toujours une bataille passionnante et garantit de belles images

Matej Mohorič dans l'étape 2 © Sportida

Text: Rens Klaasse

Plus de nouvelles

  • LAURENT FIGNON, UNE FIGURE POUR L’ÉTERNITÉLAURENT FIGNON, UNE FIGURE POUR L'ÉTERNITÉ
    Remco Evenepoel a eu 24 ans le 25 janvier 2024, seulement 24 ans, et nous avons juxtaposé les palmarès - jusqu'au 24e anniversaire - des plus grands coureurs de différentes époques. Aujourd'hui nous arrivons au numéro 12 de notre classement Laurent Fignon
    Lire plus…
  • TOUR DE L’ALGARVE : ARRIVÉE OÙ SE TROUVE LA STATUE REMCO EVENEPOELTOUR DE L'ALGARVE : ARRIVÉE OÙ SE TROUVE LA STATUE REMCO EVENEPOEL
    Après l'impressionnante victoire au sprint de Gerben Thijssen lors de la première étape hier, c'est au tour des coureurs du classement aujourd'hui. Ils se mesureront les uns aux autres dans cette deuxième étape de 171,9 km, une première fois sur l'Alto da Foia, dont le sommet culmine à 902 mètres au-dessus du niveau de la mer.
    Lire plus…
  • VAN AERT ET EVENEPOEL CROISENT LE FER DANS LE TOUR D’ALGARVEVAN AERT ET EVENEPOEL CROISENT LE FER DANS LE TOUR D'ALGARVE
    Comme toujours en février, les courses de printemps deviennent de plus en plus intéressantes et importantes pour les sponsors et les coureurs eux-mêmes. Le Tour de l'Algarve commence aujourd'hui avec un grand nombre de grands noms au départ, tous cherchant à tester leur état de forme.
    Lire plus…
Plus d'articles